Comment entretenir sa mémoire pour prévenir la dépendance

Comment entretenir sa mémoire pour prévenir la dépendance

0 2925
une granny indépendante

L’affaiblissement de la mémoire est au cœur des préoccupations des seniors. Un déficit lié à l’âge est normal. Cependant, en considérant la mémoire comme un muscle, envisager une gymnastique cérébrale est raisonnable pour contrer l’évolution de la dépendance et contrecarrer de probables maladies dégénératives.

La mémoire, une fonction essentielle chez l’homme

Elle lui donne une identité. Elle le construit à travers ses apprentissages, ses savoirs et ses souvenirs émotionnels. De légères pertes de mémoire signent le début du vieillissement cérébral. Pourtant, il n’y rien d’alarmant dans cette défaillance. Car, entretenir sa mémoire améliore nettement les capacités cognitives et contribue à un maintien des apprentissages. Afin donc de conserver ses capacités d’attention et de concentration, il convient d’introduire des exercices intellectuels au quotidien. Mais ils ne sont pas dénués de plaisir!

Stimuler le cerveau : sa réflexion, sa mémoire, son jugement

rester actif chez les seniors

Les jeux de société sont particulièrement préconisés (Scrabble, jeux de cartes, etc.). Il existe aussi, de nos jours, des jeux électroniques dédiés à l’entretien des fonctions cérébrales. Ils présentent tous l’énorme avantage d’allier le plaisir de jouer et de travailler sa mémoire. Au quotidien, la répétition d’exercices aident à une gymnastique cérébrale: mémoriser les numéros de téléphone de ses proches, apprendre l’emploi du temps scolaire de ses petits-enfants, se souvenir des dates de naissance de sa famille, se remémorer la liste des courses délibérément oubliée chez soi, associer des chiffres à des départements (13 pour les Bouches-du-Rhône, 75 pour Paris), etc.

Le cerveau est un muscle actif. Le stimuler est aisé par des exercices de mathématiques (arithmétiques, algèbre, etc.). Les commerces regorgent de manuels motivants. Dans une catégorie similaire, les énigmes sont excitantes et ludiques. Les ouvrages abondent également.

Les nouvelles technologies sont une source intarissable de stimulation intellectuelle. Elles suscitent des interrogations qui ont un impact certain sur les apprentissages et la mémorisation. Une excellente raison de se familiariser avec internet car son exploration est infinie !

Une hygiène de vie saine

En effet, adopter une alimentation équilibrée contribue au métabolisme énergétique cérébral. Un régime tendant vers la diversification apporte des micronutriments essentiels qui améliorent nettement les performances intellectuelles et la mémoire. Il est judicieux de privilégier les aliments riches en acides gras regorgeant d’oméga 3 (poissons gras), les huiles végétales de noix, colza et soja, les légumes et fruits frais (source d’oligo-éléments naturellement antioxydants), les viandes (foie et abats, riches en vitamines du groupe A), le jaune d’œuf, la levure de bière et les céréales complètes.

Parce que la mémoire fait appel à tous les sens de l’organisme, une déficience de la vue et de l’ouïe peut altérer la mémoire. Conserver une mémoire vive passe donc par un entretien de la vision et de l’audition. C’est le gage d’une mémoire alerte et vigoureuse.

Entretenir la vie

Maintenir une vie sociale éveille au monde qui entoure. Elle maintient la curiosité en bonne position, elle développe les centres d’intérêts. Tant que la forme physique le permet, pratiquer un sport, organiser des promenades, visiter des lieux insolites, se déplacer dans les musées restent des activités bénéfiques pour entretenir la mémoire.

Cependant même en veillant à bien entretenir sa mémoire, il est important de d’anticiper la dépendance en souscrivant par exemple à un contrat de garantie qui mettra vos proches à l’abri si, malgré tous vos efforts, la mémoire finie par vous faire défaut !

 

NO COMMENTS

Leave a Reply