Comment la malbouffe ralentit votre mémoire ?

Comment la malbouffe ralentit votre mémoire ?

0 2579
les effets de la malbouffe sur la mémoire

Il ne faut pas attendre des années avant de subir de graves problèmes au niveau du cerveau en consommant burgers de mauvaise qualité et produits industriels saturés en gras et en sucre. Parmi les consommateurs qui mangent de façon abusive cette nourriture, il faut savoir que les dommages peuvent être irréversibles au bout de seulement une semaine.

Une semaine de malbouffe égale à des années de mémoire perdue

Une étude australienne a récemment démontré le caractère extrêmement  nocif d’une consommation très importante de street-food sur la mémoire. En moins d’une semaine, on peut créer des dommages sévères au cerveau. L’étude en question a porté sur des rats qui ont reçu une alimentation riche en matières grasses, en sucre. On a ensuite fait passer des tests de géo-localisatio aux petits mammifères. L’échantillon de rats en question a obtenu de moins bons résultats en repérage spatial que les rats qui ont été alimentés normalement. Les individus ont été également troublés par des objets qui ont été déplacés pendant leur parcours test. A l’échelle humaine, cela revient au phénomène que chacun a connu au moins une fois dans sa vie : ne plus retrouver ses clés de voiture.

mauvaise alimentation et cerveau

Les conclusions de ce rapport démontrent qu’il est fort à parier que la nourriture trop riche a une incidence directe sur nos capacités cérébrales. Les résultats de cette étude viennent en fait corroborer une autre étude publiée en 2011 dans le journal «American Journal of Clinical Nutrition ».  L’étude a consisté à faire passer des tests à des personnes ayant consommé de la malbouffe 5 jours de suite. Par rapport à des personnes qui ont eu une alimentation normale, ils ont obtenu des notes très basses en matière de capacités cognitives, de vitesse, d’attention et d’humeur.

Les aliments sont notre source d’énergie : autant bien les choisir

Les chercheurs étudient toujours les liens de cause à effet entre street-food et mémoire. Selon eux, une mauvaise alimentation provoquerait une inflammation au niveau zone bien précise de l’hippocampe. La zone qui régit la mémoire et la reconnaissance spatiale. Une fois cette zone endommagée, les sensations de faim et de satiété seraient perturbées conduisant irréversiblement à une prise de poids et à de l’obésité.

On ne dit pas qu’il faut s’interdire tous les plaisirs mais il faut rester vigilent sur ce que l’on mange. Rien que plusieurs jours de mauvaise alimentation dans une semaine commencent à avoir des conséquences sur le cerveau. On ne le répétera jamais assez, et ce n’est pas pour vous embêter  mais il faut varier votre alimentation pour apporter à votre matière grise tous les éléments dont elle a besoin pour se développer et s’épanouir.

Une nutrition basée principalement sur la malbouffe va appauvrir votre cerveau en nutriment. Attention car une fois que les dégâts sont constatés, on ne peut pas revenir en arrière.

 

NO COMMENTS

Leave a Reply