Tags Posts tagged with "entretenir"

entretenir

0 3953
une granny indépendante

L’affaiblissement de la mémoire est au cœur des préoccupations des seniors. Un déficit lié à l’âge est normal. Cependant, en considérant la mémoire comme un muscle, envisager une gymnastique cérébrale est raisonnable pour contrer l’évolution de la dépendance et contrecarrer de probables maladies dégénératives.

La mémoire, une fonction essentielle chez l’homme

Elle lui donne une identité. Elle le construit à travers ses apprentissages, ses savoirs et ses souvenirs émotionnels. De légères pertes de mémoire signent le début du vieillissement cérébral. Pourtant, il n’y rien d’alarmant dans cette défaillance. Car, entretenir sa mémoire améliore nettement les capacités cognitives et contribue à un maintien des apprentissages. Afin donc de conserver ses capacités d’attention et de concentration, il convient d’introduire des exercices intellectuels au quotidien. Mais ils ne sont pas dénués de plaisir!

Stimuler le cerveau : sa réflexion, sa mémoire, son jugement

rester actif chez les seniors

Les jeux de société sont particulièrement préconisés (Scrabble, jeux de cartes, etc.). Il existe aussi, de nos jours, des jeux électroniques dédiés à l’entretien des fonctions cérébrales. Ils présentent tous l’énorme avantage d’allier le plaisir de jouer et de travailler sa mémoire. Au quotidien, la répétition d’exercices aident à une gymnastique cérébrale: mémoriser les numéros de téléphone de ses proches, apprendre l’emploi du temps scolaire de ses petits-enfants, se souvenir des dates de naissance de sa famille, se remémorer la liste des courses délibérément oubliée chez soi, associer des chiffres à des départements (13 pour les Bouches-du-Rhône, 75 pour Paris), etc.

Le cerveau est un muscle actif. Le stimuler est aisé par des exercices de mathématiques (arithmétiques, algèbre, etc.). Les commerces regorgent de manuels motivants. Dans une catégorie similaire, les énigmes sont excitantes et ludiques. Les ouvrages abondent également.

Les nouvelles technologies sont une source intarissable de stimulation intellectuelle. Elles suscitent des interrogations qui ont un impact certain sur les apprentissages et la mémorisation. Une excellente raison de se familiariser avec internet car son exploration est infinie !

Une hygiène de vie saine

En effet, adopter une alimentation équilibrée contribue au métabolisme énergétique cérébral. Un régime tendant vers la diversification apporte des micronutriments essentiels qui améliorent nettement les performances intellectuelles et la mémoire. Il est judicieux de privilégier les aliments riches en acides gras regorgeant d’oméga 3 (poissons gras), les huiles végétales de noix, colza et soja, les légumes et fruits frais (source d’oligo-éléments naturellement antioxydants), les viandes (foie et abats, riches en vitamines du groupe A), le jaune d’œuf, la levure de bière et les céréales complètes.

Parce que la mémoire fait appel à tous les sens de l’organisme, une déficience de la vue et de l’ouïe peut altérer la mémoire. Conserver une mémoire vive passe donc par un entretien de la vision et de l’audition. C’est le gage d’une mémoire alerte et vigoureuse.

Entretenir la vie

Maintenir une vie sociale éveille au monde qui entoure. Elle maintient la curiosité en bonne position, elle développe les centres d’intérêts. Tant que la forme physique le permet, pratiquer un sport, organiser des promenades, visiter des lieux insolites, se déplacer dans les musées restent des activités bénéfiques pour entretenir la mémoire.

Cependant même en veillant à bien entretenir sa mémoire, il est important de d’anticiper la dépendance en souscrivant par exemple à un contrat de garantie qui mettra vos proches à l’abri si, malgré tous vos efforts, la mémoire finie par vous faire défaut !

 

0 4299
associer les informations entre elles

Nous sommes tous confrontés au même problème. Au quotidien, nous sommes exposés à multitude d’information et pourtant nous en retenons qu’une partie infime. Enfin, nous retenons ce qui nous intéresse car des méthodes ont prouvé que notre cerveau était capable d’engranger bien plus de souvenirs que nous pensions en être capables. Les techniques mnémotechniques vont permettre de mieux retenir les idées en les organisant et en les associant.

Notre mémoire nous cache des choses

Des personnes mises sous hypnose ont été capables de donner des détails sur des événements auxquels ils étaient incapables de parler de façon consciente. Le véritable problème quand nous sommes conscients c’est que nous ne parvenons pas à accéder à cette partie de la mémoire qui regorge de souvenirs.

La police a déjà utilisé l’hypnose pour permettre à des témoins d’une scène de se rappeler d’information qu’il ne soupçonnait même pas ou qu’il ne pouvait se remémorer de façon consciente. Un témoin a notamment été capable de se rappeler de la plaque d’immatriculation de la voiture qui prenait la fuite.

La raison de cette omission résulte d’un stockage désordonné des souvenirs. Cela signifie que lorsque nous cherchons à nous souvenir de quelque chose, nous ne savons pas où trouver l’information. On a tous essayé un jour de citer le nom d’une personne célèbre sans être capable de s’en souvenir. Le fameux trou noir : « Tu sais, c’est l’acteur célèbre qui a joué dans ce film dont on a tant parlé. Mais si le blond, tu vois de qui je parle, hein ? J’ai son nom sur le bout de la langue ».

Ordonner efficacement ses souvenirs pour mieux mémoriser

Ordonner ses idées pour se rappeler, ce n’est pas sorcier. Effectivement, personne n’a pris le temps de vous expliquer la technique, et il n’était pas évident de trouver la solution tout seul. La mémoire humaine repose sur le principe d’association de l’information.

La technique a par la suite été souvent utilisée pour améliorer ses capacités cognitives et sa mémoire. Pour vous décrire le mécanisme qui se produit dans notre cerveau : il suffit de prendre son vécu personnel. On a tous une chanson qui lorsque que l’on écoute, fait surgir des souvenirs liés à notre enfance. Pendant un moment, on est capable de se rappeler en détails des personnes et des objets qui sont rattachés à ce souvenir. Le phénomène se reproduit quand nous sentons un gâteau sorti tout juste du four. On se souvient alors de notre grand-mère qui nous préparait de bonnes choses quand on était petit.

Ce phénomène d’association de la mémoire est très important et quand il est effectué de manière consciente, il peut grandement développer la capacité d’un individu à mémoriser de l’information.

La méthode pour lier les informations entre elles

Le procédé mnémotechnique que nous allons voir repose avant tout sur votre imagination et votre créativité. Imaginons que dans le cadre de votre travail vous deviez réaliser les tâches suivantes au cours de la journée :

  • 1 – allumer la cafetière
  • 2 – relever le courrier
  • 3 – répondre au devis
  • 4 – aller chercher un sandwich pour le déjeuner
  • 5 – relancer les demandes de paiement
  • 6 – choisir un cadeau d’anniversaire pour votre collègue
  • 7 – mettre à jour le planning
  • 8 – ranger le bureau

 

retenir une information

source : arstechnica.com

Pour être sûr de retenir toutes ses tâches, il faut les associer entre elles, les visualiser, et les exagérer pour mieux les retenir. En suivant la liste ci-dessus, cela peut nous donner les associations suivantes :

  • 1+2 = imaginer une cafetière géante en train de faire couler des lettre au lieu du café.
  • 3+4 = imaginez-vous en train d’envoyer des sandwichs jambon beurre aux clients en guise de réponse aux devis.
  • 5+6 = imaginez-vous acheter un cadeau démesuré avec l’argent des clients que vous venez de recevoir
  • 7+8 = imaginez-vous en train d’imprimer une centaine de plannings pour ensuite les jeter sur votre bureau et mettre un désordre sans précédent dans vos affaires

La technique peut paraître simpliste mais elle se révèle extrêmement puissante quand on sait utiliser le pouvoir de l’imagination. Il faut se rappeler que plus l’association est absurde et exagérée et plus vous avez des chances de vous en rappeler. Il y a bien d’autres techniques pour retenir l’informations.

Un dernier exemple pour vous illustrer la technique. Il y a quelques jours, je voulais me rappeler d’écouter la chanteuse Diana Krall, la pianiste de jazz, en arrivant au bureau. Je me suis alors imaginé qu’il y a avait une photo encadrée sur mon bureau qui représentait Lady Diana en train de nager le Crawl. Impossible de ne pas s’en rappeler.